Les participants, il manquait Claude, pris par une occupation urgente.

Le voyage et l'hébergement

Départ à 05h00 du RELECQ KERHUON Arrivée à LA VILLE AUX DAMES à 10h30. Une ville où toutes les rues portent des noms de dames. Et la salle d'expo ... Maria Callas bien sûr !


Notre conducteur habituel, Alain, pilotait le "PRATICK", véhicule de la ville du RELECQ. Ici la pause café préparé par Serge (très bonne initiative !)


Et l'hébergement dans une petite auberge à proximité, tout simple ...

L'expo en quelques photos

Une salle superbe, minutieusement préparée par nos amis de l'ACP, avec une très belle lumière. Environ 200 pièces en concours, plus de 200 autres exposées sur les stands des clubs et des commerçants, la salle était bien garnie. Le concours progresse un peu à chaque fois.

Le château de Chenonceau (notre petite auberge ...)

Dans le coin, il y a plein de châteaux, l'embarras du choix. Nous avons jeté notre dévolu sur Chenonceau, qui a la particularité d'être construit en partie sur un pont qui enjambe le Cher. Ce fût aussi un hôpital pendant la guerre 14-18. Et le passage de la ligne de démarcation pendant la guerre 39-45 ; le pont était alors bien pratique pour passer en zone libre.

Le musée du compagnonnage 

Dans le centre de Tours, un musée consacré aux compagnons du devoir. Après une introduction par un guide de la maison, 2 heures d'émerveillement devant des chefs d'oeuvre aussi divers que des vitraux, des portails, des charpentes, des bottes sans couture, des serrures diaboliques et même des pièces montées en sucre ... Superbe !

Retour à la salle d'expo pour le casse-croûte et commence l'attente jusqu'à la remise des prix. Heureusement, il y a plein de copains pour discuter (c'est surtout pour ça qu'on vient d'ailleurs !)


17h00 pétantes, la remise des prix, avec une projection sur écran. Décidément, l'organisation est parfaite.


Un grand bravo à toute l'équipe de l'ACP pour ce WE d'une grande convivialité. Hélas, il va nous falloir attendre 2 ans pour revenir, mais rendez-vous est pris pour 2017 !

Nous allions oublier "MERCI Mr Le Maire.."