LUGDUNUM 2013 LYON

   Les membres du MCK en déplacement à LYON remercient l’équipe de LUGDUNUM pour son accueil et sa gentillesse et vous félicitent pour le travail effectué.

ETAPE 1

 

 

Premier grand déplacement 2013 : Lyon.

 

Cinq membres du club quittent le local le vendredi 22.2.2013 vers 14h00 , non sans que Gwen se soit bricolé  un socle non normalisé pour le transport par avion ...

 

Départ de l'aéroport de BREST GUIPAVAS à 16h00 sous le soleil - Arrivée 1h30 plus tard à LYON (c'est bien l'avion !).

 

 

ETAPE 2

 

Un déplacement à LYON est soumis à des obligations hors exposition :

 

  • la première : passer une soirée entre copains dans un BOUCHON LYONNAIS, ce qui a été fait dès le premier soir ;
  • la seconde : visiter un lieu correspondant à notre loisir : le samedi  après-midi, visite du musée de la miniature.
  • la troisième : ramener des produits locaux ; mission accomplie le dimanche matin, la rosette est dans la valise !

 

Nous pouvons donc nous rendre à l'exposition ...

3° ETAPE

La salle - 617 pièces en concours - 927 exposées

Les displays du club

Canada

J aime bien

MADRAS 1631

Dromadaire

ENTRACTE

L ambiance du deplacement

Moyen age

FANTASTIQUE

GREEN

Apres cette expo beaucoup de projet.....

Il y a des projets tres tres secrets ........

Pour certain c est plus facile à deviner !!!!!!

Un projet ......................pour d autres...........

La presse

Autre regard sur LYON

Samedi vous sera présenté un diaporama de figurines pour la plupart magnifiques, mais il vous sera caché ce que nous aurons enduré pour arriver à vous ramener un tel reportage.

 

Au cours de ces quatre journées emmitouflés tels des kosovars-bretons (quand les midinettes lyonnaises étaient en mini-jupe et collants), nous aurons bravé des conditions météo extrêmes (entre 15 et 20 mm de neige) pour vous ramener cette fameuse "rosette de Lyon" dont vous pourrez vous délecter samedi. Mission déliquate ordonnée par Bertrand que nous entrepîmes dans la froidure du dimanche. Partis de l'hôtel munis d'un GPS et de cartes, nous sommes parvenus à trouver ces fameuses halles lyonnaises au risque de nous casser le cou.

 

Nous aurons passé des soirées interminables:

  • sous l'oeil suspisieux de tenanciers attentifs à ce que nos assiettes soient bien vides avant de désservir (heureusement que nous avions Gwen, toujours paré à rendre service pour finir votre assiette)
  • à discuter de la longueur des pattes de dromadaires et de la position de leur bosse. Mine de rien on se cultive au cours de ces séminaires
  • ou encore avec un Italien qui vous explique la situation politique de son pays en italien, sans les sous-titres ...

Lyon une ville très rude, où les latrines des restaurants se trouvent chez le voisin et où il faut toujours bouger au risque de s'y retrouver dans le noir complet... où les hôtels vous mettent à trois dans une chambre grande comme ma salle de bain ...

 

Et que dire de cette angoisse qui nous tenait au ventre quand en plein "vigipirate renforcé" nous déambulions dans l'aéroport, caisses en bois à la main, quand tout à chacun a une valise à roulettes. Obligé de se détourner quand nous apercevions des "fraises des bois".

 

Appréciez, appréciez, chers amis, ça n'a pas été facile !