La couche de base

Matériel nécessaire

  • Support pour manipuler la pièce ;
  • Brosse à dent (usagée !) ;
  • Produit à vaisselle ;
  • Sèche cheveux (facultatif)
  • Peinture Humbrol gris mat n° 28
  • Un bon pinceau à poils longs (par exemple Raphaël 8413 n° 3)
  • Diluant Humbrol ou White Spirit

Que vous peigniez à l'acrylique ou à l'huile, une peinture de base est nécessaire pour permettre l'accrochage des couleurs.


Mais tout d'abord, il va vous falloir un petit outil pour manipuler votre figurine. Les pitons que nous avons placés dans les jambes vont servir à fixer la pièce sur cet support. Voici un lien vers une page où vous trouverez deux des outils que j'utilise :


http://jfp.jimdo.com/le-coin-technique/manipuler-la-pièce-en-cours-de-peinture/


Mais vous avez peut-être autre chose dans votre boîte !


Vous pouvez aussi coller la pièce sur son socle définitif et utiliser celui-ci pour la manipulation. Attention, c'est un peu risqué ! Si vous devez décaper, le socle risque risque d'en souffrir. Idem si vous passez votre figurine au four pour sécher la peinture ... A vous de voir !

Dernière chose avant de commencer à peindre : bien nettoyer la pièce. Après toutes ces manipulations, elle est sans doute sale et un peu grasse. Un vielle brosse à dents et du produit à vaisselle font parfaitement l'affaire. Rincez soigneusement, laisser sécher (le sèche-cheveux est bien pratique) et c'est parti pour la couche de base.

J'utilise de la peinture Humbrol de couleur grise (ref. 28), mais d'autres bases sont possibles.  L'essentiel est que la peinture soit matte !

 

Elle doit être passée en couches très fines pour ne pas empâter la gravure. Pour ceux qui en possèdent un, l'aérographe est  bien pratique. Pour les autres, un pinceau fera l'affaire, il suffit de diluer la peinture : diluant Humbrol, ou, moins cher, White Spirit (à odeur réduite, c'est plus agréable).

 

Après trois passages (avec séchage intermédiaire d'une dizaine d'heures entre chaque couche), on obtient une surface bien homogène.

 

Cette couche de base permet (souvent !) de révéler de petits défauts restés inaperçus. Examinez votre pièce sous toutes les coutures et n'hésitez pas à les corriger. A ce stade, c'est encore facile ! Ne comptez surtout pas sur la peinture pour masquer un joint de moulage oublié ! Vous pouvez compter sur la charité de vos camarades pour vous mettre le doigt (ou l'oeil) dessus ... Et vous ne verrez plus que lui !

Voici donc notre pirate bien nettoyé et fixé sur l'outillage de manipulation.

Après une première couche de peinture Humbrol gris mat n° 28

Examinez bien la figurine pour détecter un petit défaut de préparation qui aurait pu vous échapper, et corrigez le sans attendre. Par exemple ici le piton de fixation de l'épée méritait un petit ponçage.

Puis, nouveau passage de peinture grise, toujours bien diluée.

Et une troisième et dernière couche de gris.

 

 

Notre pirate est fin prêt pour recevoir ses premières couleurs.