Les parties métalliques

Il y en a peu sur cette pièce : la garde de l'épée et l'extrémité du fourreau, le fer de la hache, la boucle de la ceinture et tout en bas les boucles des chaussures.


Sur les photos qui suivent, elles sont réalisées avec un mélange de poudre métallique argentée, de liquin (qui sert de liant) et de peinture à l'huile (du noir et de la terre d'ombre brûlée). Mais il est possible d'utiliser d'autres méthodes : de l'encre d'imprimerie, des peintures métalliques à l'alcool ou à l'acrylique ... 


L'essentiel étant, comme sur le reste de la pièce, de donner du volume et de la vie en jouant sur les ombres et les lumières.


La garde de l'épée ne pose pas de difficulté : il suffit d'utiliser un pinceau assez long pour attraper partout à l'intérieur. L'intérieur reste de toute façon très sombre, presque noir. Seules les parties externes sont éclairées.

La boucle du baudrier peut être un peu vieillie. Quelques éclats de lumière sont ajoutés sur le fer de la hache.

Et pour conclure, le petit crâne porté en pendentif est peint à l'encre d'imprimerie dorée.