La ceinture en tissu

Ici elle sera rouge. Attention, pas un rouge bien "pétant" ! Les vêtements de notre bonhomme sont usés et fatigués, un rouge plutôt terne s'impose.

 

Pour mémoire, au départ la couleur de base, en peinture Humbrol rouge mat n° 60.

La réalisation de la palette de couleurs à l'huile.


On compose au départ un rouge très sombre (1), qu'on assombrit encore pour qu'il soit presque noir (2), et qu'on éclaire progressivement (3, 4 et 5).

Et on peint, toujours selon le principe de l'éclairage qui vient d'en haut.


Premier résultat ci-dessous. 

Et après séchage (et alors que d'autres parties ont été commencées entre-temps !).


Le rendu est terne mais manque de contraste et de nuances. On y reviendra plus tard ...

Et donc on y revient, pour augmenter le contraste, toujours en appliquant le principe de l'éclairage zénithal : clair au dessus, sombre au dessous. Ce travail est assez long, avec des étapes de séchage intermédiaire avant d'appliquer de nouveau glacis localisés. Et la ceinture prend peu à peu du volume ...

 

Quelques bandes décoratives sont ajoutées en partie basse, histoire d'égayer un peu. Même principe de mise en ombres et lumières que sur le reste de l'écharpe.


Enfin, les franges peuvent être un peu travaillées pour rendre l'impression de "cordons" enroulés. 

Et voilà pour l'écharpe !